La désinfection préventive au dioxyde de chlore

Pourquoi opter pour le dioxyde de chlore ?

On utilise de plus en plus souvent du dioxyde de chlore comme désinfectant pour lutter contre les légionelles. Les raisons en sont énumérées ci-dessous :

Dioxyde de chlore Avantages

Il peut être produit insitu par un générateur moyennant des solutions d’acide chlorhydrique et de chlorite de sodium, ou être préparé en solution « prêt-à-l’emploi » par mélange de deux composants (DK-DOX®).

  • Effet désinfectant nettement plus élevé que le chlore libre à concentration égale
  • Détruit durablement les agents pathogènes libres ainsi que le biofilm
  • Durée de vie importante : jusqu’à 24 heures dans l’eau traitée
  • Effet sélectif, c‘est-à-dire, pas de formation de chloramines et d’haloformes toxiques (THM). En conséquence, la consommation du désinfectant est faible.
  • Pas d’altération de l’odeur ou du goût de l’eau traitée
  • Insensible au pH dans une plage de 4 à 10
  • Le dioxyde de chlore n’altère pas non plus la valeur du pH de l’eau, évitant ainsi tous phénomènes d’entartrage ou de corrosion

Le dioxyde de chlore est un gaz très soluble dans l‘eau de couleur jaune-orange et d’une odeur analogue à celle de l‘ozone. Comme l'ozone et le chlore, le dioxyde de chlore est un biocide oxydant, et non une toxine agissant sur le métabolisme. En d'autres termes, cela signifie que le dioxyde de chlore élimine les micro-organismes en agissant sur le transport de nutriments à travers la paroi cellulaire, et non en agissant sur les procédés métaboliques directement.

En raison de son potentiel redox élevé, le dioxyde de chlore possède, en comparaison avec d’autres biocides, un effet désinfectant nettement plus fort contre tous types de germes ou d’impuretés tels que virus, bactéries, champignons et algues. Même des germes résistants au chlore, comme les légionelles par exemple, peuvent être tués de manière sure par le dioxyde de chlore. Le potentiel redox est plus élevé que par exemple celui du chlore, ce qui permet de pratiquer des concentrations de désinfectant plus faibles. En plus, la relative longue durée de vie est également un grand avantage; la présence du dioxyde de chlore peut être détectée même 24 heures après l'injection.

La grande différence entre le dioxyde de chlore et le chlore ou l’hypochlorite est l’effet de décomposition graduel sur le biofilm à faibles doses. Avec une concentration de 1 ppm, il est ainsi possible de supprimer les légionelles à près de 100% dans le biofilm en 18 heures. En plus, le pouvoir désinfectant du dioxyde de chlore est quasiment indépendant du pH, ce qui permet également son utilisation en milieu alcalin.

Comme stipulé dans le tableau issu du bulletin officiel N°2002-18, une quantité maximale de dioxyde de chlore de 1,0 mg/l est admise. L’ajout de dioxyde de chlore à l’eau potable doit donc être proportionnel au volume d’eau. Le dosage peut être régulé, effectué de manière volumétrique ou chronométrique.

Le dioxyde de chlore peut être produit insitu par un générateur moyennant des solutions d’acide chlorhydrique et de chlorite de sodium, ou être préparé en solution « prêt-à-l’emploi » par mélange de deux composants (DK-DOX®).

Dernière mise à jour : 12-3-2018